Les rythmes scolaires ou une réforme non concertée

En 2001, les écoles de Nogent-sur-Marne ont adopté la semaine de 4 jours pour une période probatoire de 3 ans. Aujourd’hui, 94 % des parents d’élèves sont favorables à son maintien.

Par Véronique Delannet

L’objectif des enseignants, des familles, des différents partenaires (les associations de parents d’élèves etc…) et de la municipalité de Nogent-sur-Marne a toujours été de mettre tout en œuvre pour favoriser la réussite scolaire des enfants, d’améliorer leur qualité de vie et la conduite d’une politique éducative ambitieuse.

La réforme des rythmes scolaires, proposée par le Ministre Vincent Peillon, avec une mise en œuvre précipitée sans réelle concertation pose aux écoles, aux familles, aux associations et à notre collectivité locale de réelles difficultés organisationnelles.
Il est important de rappeler que les activités périscolaires à Nogent occupent une place non négligeable : beaucoup d’activités sont proposées aux familles le mercredi. Par ailleurs, cela représente pour la ville un budget de 1,4 M€.

« Ce qui me pose problème dans cette réforme, c’est la pauvreté des solutions proposées avec une semaine de cours à 4,5 jours. Nos activités périscolaires sont très bien organisées et fonctionnent avec satisfaction, proposant aux enfants des ateliers aussi intéressants que divers. Si on impose une demi-journée de classe le mercredi matin, on remet en cause tout l’édifice actuel construit depuis 13 ans ».
Jacques JP Martin

Alors les questions que nous sommes en droit de nous poser : la semaine des 4,5 jours est-elle la solution ? Que répondre aux difficultés des familles face à cette nouvelle réorganisation ? Comment faire face à cette dépense supplémentaire (environ près de 200 000 €) ? Comment répondre aux problèmes de recrutement ? Enfin, où est l’intérêt de l’enfant ?

Le 15 janvier dernier, nous étions avec Jacques JP Martin aux côtés des enseignants et des parents afin de leurs apporter notre soutien.

C’est pourquoi, avec Jacques JP Martin et l’équipe municipale, nous avons pris des mesures notamment en réactualisant le Projet Educatif Local. Il est, cependant, nécessaire de continuer dans cette direction en mettant place le Projet Educatif Territorial en partenariat avec l’Education Nationale.

Objectifs du Projet Educatif Territorial, projet qui demandera une dérogation exceptionnelle de l’Etat :
- Conserver la semaine des 4 jours mais avec un plus faible volume horaire,
- Diminuer les vacances scolaires.

Nous avons toujours eu à l’esprit que l’éducation de nos enfants mérite que nous fassions preuve d’innovation afin de proposer un enseignement de qualité, de permettre la continuité des activités périscolaires des enfants nogentais en défendant ainsi notre qualité de vie.