Accessibilité : enfin un espoir pour ceux qui ne pourront pas tenir le délai légal

Nos interventions auprès de Dominique Baudis, Défenseur des Droits, pourraient être entendues en nous permettant une mise en accessibilité échelonnée dans le temps. Nous pensons principalement aux commerces et aux services (publics et privés)

L’objectif de la loi du 11 février 2005 permettant l’accessibilité à tous les établissements recevant du public ne sera certainement pas atteint dans les délais. Au vu de cette situation, de nombreux élus ont demandé que des mesures transitoires leur soient proposées afin de remplir pleinement cet objectif, et de répondre aux attentes et aux besoins des personnes rencontrant des difficultés dans leurs déplacements quotidiens.

A Nogent, il nous faut continuer les initiatives bien engagées

Nogent dispose actuellement de 80 places de stationnement pour handicapés ; de nombreux travaux ont été également réalisés (l’abaissement des trottoirs, la mise en place de rampes d’accès, de répétiteurs sonores) ; des services de proximité avec la navette municipale ou encore le système Filival ; enfin les services sociaux de la ville sont à la disposition des Nogentaises et Nogentais pour toutes leurs démarches administratives dans ce domaine.

De nombreux projets sont en cours et nous devons ensemble, réfléchir à des dispositifs permettant à tous de se déplacer dans la ville. C’est pourquoi, il est nécessaire que pour atteindre les objectifs demandés des réponses pratiques doivent être proposées aux collectivités territoriales comme le suggère le Défenseur des Droits, Dominique Baudis (voir l’article joint).

Alors que nous avons créé un comité handicap et une délégation municipale aux handicaps, nous proposons de créer, pour le mandat 2014-2020, une commission extra-municipale, associant les élus, les services, les professionnels de santé et représentants municipaux de la MDPH.

PDF - 356.5 ko