Un habitat qui n’oublie personne

L’objectif est de développer des offres de logements adaptées aux besoins des Nogentais en fonction de leurs situations sociales et familiales.

Selon un sondage Ipsos-Steria pour la Fondation Abbé Pierre publié le 31/01/2014 « Les élus et le mal-logement"

72% des élus municipaux considèrent le logement comme un enjeu prioritaire, devant le soutien à l’activité économique et l’emploi (65%) et la sécurité (60%).

73% des élus de communes de plus de 20 000 habitants connaissent un problème important de mal-logement dans leur commune.

68% des élus mettent la précarité énergétique dans les problématiques les plus importantes pour le mal-logement, devant le manque de logements sociaux (58%)

34% seulement des élus municipaux pensent qu’ils peuvent changer les choses en profondeur en matière de mal-logement.

La proposition d’Ensemble aimons notre ville : un urbanisme et un habitat qui n’oublie personne