Les Nogentais sont tristes !

François CAVANNA, le rital de Nogent, vient de nous quitter à 91 ans.

François Cavanna était, avec son père, originaires de Bettola, ville jumelée depuis plus de 20 ans avec Nogent sur Marne, sa « patrie » d’adoption.

Pendant une enfance nogentaise souvent dissipée, il fréquente la bibliothèque municipale de façon assidue et obtient à 12 ans son certificat d’études primaires puis, en 1939, son brevet. Il arrête ses études et entre à la Poste.

Son parcours devient alors celui d’un dessinateur de presse, d’un écrivain et d’un humoriste engagé.

Il est fondateur de Hara-Kiri (1968) puis de Charlie Hebdo. Au-delà des positions « de justicier » avant l’heure, il restera pour moi le grand défenseur des valeurs républicaines et de la langue française.

Pour nous à Nogent et pour les Nogentais d’origine italienne, nous resterons marqués par son œuvre d’écrivain avec notamment « les Ritals » en 1978 puis l’adaptation pour la télévision par Marcel Bluwal en 1991 dont une partie a été tournée dans notre ville, avec des figurants nogentais.
Le 15 novembre 2008, en sa présence, nous donnons son nom à la bibliothèque municipale devenue la « Bibliothèque Cavanna ». Puis, en son honneur, une exposition « Cavanna raconte Cavanna » lui fut consacrée jusqu’en mai 2009.

Nogent gardera dans son cœur ce petit Italien devenu notre fierté par son parcours atypique mais ô combien riche et humaniste.

François Cavanna, un grand Monsieur qui a servi d’exemple aux Nogentais, et aux Français, issus de l’immigration.

A Nogent, nous sommes tristes, il nous manque déjà !



PDF - 298.5 ko