Ensemble, protégeons notre commune !

Il devient indispensable et urgent de fonder l’architecture d’un véritable contrat de mandature 2017-2022 entre l’État et les collectivités dans le cadre d’un dialogue sincère, constructif et coopératif au regard des enjeux des territoires.

L’interminable période électorale de plus de 7 mois que notre démocratie vient de vivre est enfin terminée, les élections sénatoriales se dérouleront en septembre. La nouvelle Assemblée nationale issue d’une “insurrection électorale“ est en place. Gilles Carrez, ancien président de la Commission des Finances à l’Assemblée nationale, vient d’être réélu député de notre circonscription.

La dette publique de la France a progressé en 10 ans de 1 000 milliards d’euros, avec un taux de chômage double de celui de l’Allemagne, etc. Nous attendons du Président qu’il s’attaque en priorité à la réforme de l’État pour obtenir de réelles économies et qu’il passe un pacte avec les collectivités pour que chacun prenne sa part sans dévaluer les services publics de proximité.

Cependant les mesures annoncées concernant les collectivités territoriales inquiètent ceux qui ont pour mission de les faire vivre au service des habitants. Il y a beaucoup d’incertitudes quant au devenir et à la place des collectivités de proximité que sont les communes.

Que doivent devenir les intercommunalités, les territoires et la Métropole du Grand Paris qui actuellement fonctionnent avec des dispositifs
transitoires, y compris au plan de leurs ressources et leurs fiscalités. Les départements de la petite couronne parisienne sont-ils appelés à
disparaitre ? Y aura-t-il une nouvelle atteinte portée à l’autonomie des communes(comme la transformation d’une partie de la Taxe d’habitation en dotation), pourtant garantie par notre constitution ?

Les questions que les maires se posent sont multiples et les amorces de réponses peu précises. Les compétences des collectivités sont diverses, les élus ont pour interlocuteurs de nombreux services de l’Etat et ministères (Intérieur, Éducation nationale, Finances, Justice, Aménagement du territoire, Solidarités et santé, Culture, Sport…). Il devient indispensable et urgent de fonder l’architecture d’un véritable contrat de mandature 2017-2022 entre l’État et les collectivités dans le cadre d’un dialogue sincère, constructif et coopératif au regard des enjeux des territoires. C’est ce que nous réclamions déjà avec l’association des Maires de France (AMF) avant l’élection présidentielle. Je suis au coeur de ce combat pour défendre les spécificités de Nogent et de notre territoire à l’est de Paris, auxquelles nous tenons tous.

Les maires et présidents d’intercommunalité seront toujours disponibles pour oeuvrer, aux côtés de l’État et dans le respect des prérogatives de chacun, à la promotion de l’intérêt général, du vivre ensemble et des valeurs républicaines. Cependant, pour qu’ils réussissent, il leur faudra une visibilité pluriannuelle et une réduction de l’inflation des normes.

Nous avons pris l’initiative de rendez-vous avec le Premier ministre et certains membres du gouvernement, pour leur expliquer que nous sommes aux côtés de l’État pour optimiser la gestion de nos collectivités, dans le respect de nos prérogatives respectives pour défendre l’intérêt général, tout en maintenant la clause de compétence générale aux communes. C’est elle qui permet de fournir des services publics de qualité.

Tout en se consacrant à ces sujets très sérieux qui conditionnent notre avenir, je vous souhaite un bel été sur nos bords de Marne ou ailleurs pour ceux qui partent en vacances. Avec le port de plaisance, les Terrasses de la Marne aménagées, les équipements sportifs et de loisirs comme la piscine, la pratique des sports nautiques (paddle, kayak, aviron), la randonnée, Nogent – qui doit rester la “cité modèle” agréable à vivre que nous aimons - offre une multitude de loisirs pendant la saison estivale. Profitez-en sans modération. La police municipale a pour mission de veiller sur les biens et les personnes.

D’ores et déjà je vous donne rendez-vous au village des associations, au Pavillon Baltard, à la rentrée de septembre.

Bel été à toutes et à tous
Bien cordialement

Jacques J.P. Martin
Maire de Nogent-sur-Marne
Président de ParisEstMarneBois