Fermeture des voies sur berge : consultation sur les scénarios alternatifs

Près de 9.500 Franciliens ont participé à la consultation de la Région Île-de-France, pour proposer deux scénarios alternatifs d’aménagement des voies sur berge.

Source : https://www.iledefrance.fr/fermeture-voies-berge-resultats-votes

Message de Valérie Pécresse, Présidente de la Région Île-de-France

Vous avez été très nombreux à vous associer à la tribune puis au recours que la Région Ile-de-France a déposé contre la fermeture des voies sur berge décidée unilatéralement par la mairie de Paris, sans aucune concertation avec les communes voisines qui pourtant subissent de plein fouet les conséquences de cette fermeture.

Les différents rapports remis par le Comité régional d’évaluation de la fermeture des voies sur berge, présidé par le Professeur Carli, médecin chef du Samu de Paris, montrent une aggravation de la congestion automobile qui augmente considérablement les temps de parcours, une augmentation de la pollution sonore, et des émissions de gaz polluants qui restent supérieures à la normale.

Je sais combien la piétonisation d’un axe de circulation aussi structurant que les berges de Seine pénalise vos communes et leurs habitants, qui n’ont souvent d’autre choix que de prendre leur véhicule pour se déplacer quotidiennement et qui voient leur temps de trajet augmenter considérablement.

Depuis plusieurs mois, la Région a toujours été dans une démarche constructive, de promotion d’une écologie incitative et non punitive, pour proposer des solutions. C’est pourquoi j’ai mobilisé la Région Ile-de-France pour travailler sur des scénarios alternatifs au plan proposé par la Mairie de Paris, pour une piétonisation plus douce, plus progressive et plus équilibrée.

Deux scénarios alternatifs ont été retenus :

  • Trois voies de circulation limitées à 30 km/h sur les quais hauts, une seule voie sur le quai bas à 30 km/h, avec la possibilité pour les véhicules de circuler entre les 2 quais, une voie réservée pour un bus électrique sur les quais hauts et l’aménagement de pistes cyclables en haut et en bas.
  • Deux voies de circulation limitées à 30 km/h sur les quais hauts, une seule voie le quai bas à 50 km/h sur, sans possibilité de circuler entre les 2 quais, une voie est réservée à un bus électrique sur les quais hauts et l’aménagement de pistes cyclables en haut et en bas.

Ouverte à tous sur le site de la région Ile-de-France, cette consultation doit permettre aux Franciliens de choisir leur scénario préféré.