La ministre de l’Éducation nationale déclare la guerre à l’enseignement de l’allemand dans les collèges

Le maire de Nogent s’y oppose !

« À Nogent-sur-Marne, comme dans de très nombreuses villes, nous sommes liés à l’Allemagne depuis le traité d’amitié signé par De Gaulle et Adenauer.

Nous sommes impliqués dans des relations vivaces et vivantes avec notre ville jumelle Siegburg depuis 51 ans... La langue allemande porte dans notre ville et la langue française à Siegburg une amitié qui se traduit par des échanges permanents entre municipalités, jeunes, scolaires, seniors, sportifs, acteurs culturels....

On ne peut pas supprimer cette dynamique qui entretient les fondations de l’Europe pour satisfaire l’humeur réformatrice d’une ministre qui ne mesure pas l’importance des langues dans la pérennité de nos relations. On a autant besoin d’Allemagne en France que de France en Allemagne pour la stabilité de l’Europe, notamment au plan économique et culturel !

De plus, on ne doit pas remettre en cause des accords bilatéraux de nos deux pays bien au contraire. Je demande très officiellement au président de la République que soit abandonnée l’idée irresponsable de sa ministre et de rassurer nos amis Allemands que la France respectera sur tout son territoire nos accords bilatéraux, voire en les complétant ne serait-ce que pour les jeunes, par des échanges dans le secteur de l’apprentissage.

Restons vigilants ! Ne touchez pas Madame la ministre à l’allemand en lui déclarant la guerre. »

Jacques JP Martin
Maire de Nogent sur Marne,
Président de la Communauté d’Agglomération de la Vallée de la Marne

Pour aller plus loin :
Article de Patricia Oster-Stierle - Présidente de l’Université franco-allemande
Pour que la relation franco-allemande se renouvelle de génération en génération
Source : Figaro 30 avril 2015