La réforme des rythmes scolaires

Manifestation nationale le 6 septembre 2014
Rendez-vous à 15 h au Conseil d’Etat, place Colette
(métro Palais Royal)

Partout en France, à quelques jours de la rentrée, les municipalités sont confrontées au casse-tête infernal de cette réforme, aux recrutements de personnels qu’il est extrêmement coûteux de former, aux difficultés de trouver des locaux, de répondre aux questions de plus en plus angoissées des parents, à garantir un service public de qualité et sûr.

A l’orée de cette rentrée scolaire et sociale déterminante, où le gouvernement va devoir répondre de son action face à une contestation massive sur de nombreux sujets, où de nombreuses organisations appellent à des manifestations et des grèves, nous vous enjoignons à peser de toutes vos forces dans la lutte contre cette réforme :

  • Parce que pour les enfants de votre commune, leur réussite scolaire et leur avenir sont en jeu,
  • Parce que, en ces temps difficiles de réduction des dotations et de budgets municipaux et familiaux tendus, il est inconcevable d’alourdir encore la fiscalité locale pour des résultats plus qu’aléatoires,
  • Parce qu’il faudra frapper fort pour montrer au gouvernement qu’il ne peut décider arbitrairement du sort des collectivités locales à grands renforts de décrets puis se murer dans une tour d’ivoire et regarder ailleurs pendant que la maison brûle.
La réforme des rythmes scolaires :
  • Désorganisation générale, fatigue des enfants
  • Accroissement des inégalités nationales et locales
  • Discrimination des enfants handicapés
  • TAP sans intérêt, sans moyens
  • Passage en force sans concertation
  • Contrats précaires pour les intervenants
  • Coût prohibitif, hausse des impôts (7 à 10 %) Tissu associatif en danger
Les élus continuent à se mobiliser