Le calvaire des chrétiens d’Irak

Comme Mgr Barbarin le rappelait, les chrétiens sont chez eux à Mossoul depuis au moins 1 800 ans. Le Proche-Orient est historiquement terre chrétienne, autant que terre juive et terre musulmane. Les trois grandes religions du Livre y ont leurs racines.

Publié le 28 juillet 2014 par Alain Juppé


Certes les chrétiens ont été quasiment toujours , au fil des siècles, persécutés dans la plupart des pays de la région. L’Empire ottoman les tolérait mais leur imposait un statut politique et social de subordination. Depuis François 1er et la signature du traité des Capitulations avec la Sublime Porte, la France s’était érigée en protectrice des chrétiens du Levant.

Aujourd’hui, la persécution prend un tour d’une violence terrible. Les barbares de l’Etat islamique chassent, avec une brutalité inouïe, les chrétiens de Mossoul de la maison de leurs ancêtres et les dépouillent au passage de tous leurs biens. Je partage l’indignation de tous ceux, chrétiens ou non, que cette déportation révolte. Je pense aux chrétiens du Liban, aux coptes d’Egypte, à toutes les communautés chrétiennes des terres d’Orient qui se sentent ou sont menacées.

Mais je ressens aussi un terrible sentiment d’impuissance que j’ose à peine m’avouer. La diplomatie française fait les déclarations qui conviennent. De même, l’Union européenne. Et puis ? Le président Obama n’est pas loin de confesser publiquement l’impuissance de la première puissance mondiale. Qui serait assez fou pour envisager une action militaire ? On l’a fait en Irak, on l’a fait en Afghanistan, avec les résultats que l’on sait.

Alors, ne nous reste-t-il que les yeux pour pleurer ?

Il ne faut jamais renoncer, bien sûr. D’abord aider les chrétiens chassés de leur terre, les accompagner, les accueillir autant que nous en avons les moyens. Mais aussi poursuivre, intensifier le combat idéologique contre le fanatisme et la barbarie. Il y faudra du temps, beaucoup de temps sans doute, si violente est la guerre des religions qui dévaste cette immense zone de la planète et s’étend jusqu’en Afrique. Raison de plus pour ne pas faiblir.

A noter : en partenariat avec l’évêché de Créteil, Nogent accueille des membres de la communauté Coptes d’Egypte qui ont subis les persécutions des Frères Musulmans.