Projet métropolitain : projet de compte rendu

Le 27 juin 2014 s’est tenu la réunion du groupe Projet Métropolitain : retrouvez les informations les plus marquantes de cette séance

Communication sur l’état d’avancement des travaux conduits par les agences APUR-IAU

Il est rappelé que les agences de façon concertée réalisent une synthèse dynamique des schémas et projets métropolitains existants, en traitant successivement les 5 sujets convenus.

APUR et IAU présentent l’état de leurs travaux sur le premier de ces sujets (en PJ le document projeté, qui a pour l’instant le statut de document de travail et n’a pas vocation à être diffusé hors de notre cercle).
Parmi les points soulignés et débattus :
- La baisse préoccupante du stock de locatif privé sur certains territoires,
- L’importance des projets d’immobilier de bureau, qui dépassent les capacités prévisibles d’absorption par le marché,
- Le dynamisme et la concentration géographique de l’économie créative ; proposition d’approfondir thèmes du fret et de la logistique, y compris le « dernier km », les circuits courts,
- L’importance des facteurs temps (le projet est permanent) et espace (caractère très artificiel des limites administratives, l’intérêt métropolitain peut être en seconde couronne, et au-delà).

Présentation de la proposition d’« ateliers territorialisés » de l’AiGP, issue du Conseil scientifique du 19 juin

Le Conseil scientifique a élaboré, à partir de la grille de lecture dite des « 12 clés », une proposition d’ateliers territorialisés. Une des intentions est de contribuer à faire émerger des problématiques particulières dans l’objectif de la mise en œuvre des éléments de programme comme le logement, le GPE, les CDT, le renouvellement urbain, la transition énergétique…

Les 14 équipes de l’AiGP proposent donc de travailler sur des situations territoriales démonstratives, par exemple en partant de situations proposées par les élus et pouvant donner lieu à des ateliers territorialisés. Une réunion de travail organisée le 2 juillet au sein de l’AiGP permettra de préciser les modes de préparation et d’organisation imaginés pour ces « ateliers territorialisés ».

Echanges sur le devenir et les modalités d’organisation et de travail du groupe Projet métropolitain

Un certain nombre d’enjeux et de risques sont soulignés quant au projet métropolitain :
- le caractère technocratique de la construction métropolitaine,
- la relation aux habitants et le fonctionnement démocratique, fragilisés, dans un contexte d’absence d’élection au suffrage universel direct, qui n’est d’actualité ni pour - - la métropole ni pour les territoires,
- le recours à des expressions trop conceptuelles, trop peu reliées aux « intérêts métropolitains »
- les limites des manifestations non-inscrites dans la durée, sans lendemain, qui ne permettent pas d’obtenir un impact effectif.

Les orientations suivantes sont proposées :
1 - confier à un comité de pilotage ad hoc la mission de préparer un appel d’offres pour lancer des « Assises des acteurs de la métropole », avec 5 à 10 débats publics. Il sera nécessaire de préciser la composition de ce comité, ainsi que de savoir quels éléments seront portés au débat public, et de s’appuyer sur les synthèses des débats organisés par le syndicat à l’automne 2012

2 - approfondir le projet d’Atelier du projet métropolitain qui peut constituer un lieu (multiple), une agora métropolitaine, un dispositif d’ouverture pour l’ensemble du processus, y compris vers les habitants (« samedis citoyens » etc),

3 - prendre également en compte les acquis du précédent programme de débats publics, organisé en fin 2012, qui a rassemblé 3 000 personnes, et porter attention aux ressources en termes d’expertise qui peuvent compléter notre démarche : dans les universités, les entreprises et leurs réseaux, etc. (voir proposition d’Université libre de l’AiGP) et dans les nouveaux secteurs, notamment ceux non entièrement inclus dans le Comité des partenaires, par exemple la nouvelle économie, etc.

Un sous-groupe de travail technique sera réuni pour traduire en propositions concrètes –à soumettre ensuite aux élus animateurs- les lignes de force issues de la présente rencontre.