Unir nos villes pour unir les Hommes

Notre devise partagée devrait être demain : le cœur et la raison

Jacques JP Martin, Siegburg le samedi 17 mai 2014

C’est dans cet esprit que nos jumelages s’inscrivent depuis leur naissance, ce qui fut le cas pour Nogent il y a 50 ans.

Une telle aventure humaine ne doit pas se résumer à une volonté politique de nos dirigeants politiques. Elle ne peut durer autant d’années que grâce à la ferveur, à l’engagement d’hommes et de femmes de nos villes.

Ils et elles ont incarné, devant nos habitants, une réelle volonté partagée d’inscrire durablement dans l’histoire contemporaine l’amitié entre nos peuples. Les graines ayant été semées par d’ardents jardiniers, nous récoltons aujourd’hui, un demi-siècle après, par exemple pour Nogent, les fruits d’une fraternité riche et solide.

De nombreuses initiatives ont été prises pour se donner des raisons mutuelles de se rencontrer, d’échanger, de partager, de mieux se connaître.

Quoi de plus fructueux pour mieux s’apprécier, notamment au plan culturel, que de se parler respectivement dans nos deux langues. A Nogent vous le savez notre politique a été renforcée depuis mon arrivée en 2001 pour inciter de différentes façons les jeunes nogentais à apprendre la langue de Goethe alors que vous avez donné aux élèves de Siegburg la possibilité de mieux maitriser la langue de Molière. Des voyages linguistiques, pour les lycéens nogentais qui ont choisi l’anglais et l’allemand comme langue étrangère sont organisés et financés sous forme de bourses tous les ans.

Nous allons à ma demande, après l’élection d’une nouvelle équipe municipale en Mars dernier, développer des relations devenues beaucoup trop timides entre nos activités culturelles et sportives.

Nous organiserons chaque année si vous en êtes d’accord, à partir de 2015 un voyage de nos seniors à Siegburg et dans sa région.

En remerciant toutes celles et tous ceux, les fondateurs d’il y a 50 ans et les acteurs et bénévoles d’aujourd’hui, je vous propose Monsieur le Maire, Cher amis, un Newdeal dans nos relations pour les 50 années à venir.

C’est le minimum que nous puissions nous fixer comme objectif commun pour des villes aux histoires aussi riches et aussi anciennes car elles existaient avant que l’Allemagne et la France n’existent en tant qu’Etats. Siegburg fut fondée il y a 950 ans qu’à Nogent nous avons retrouvé des traces d’une occupation, préhistoriques et gallo-romaines. Il semble certain que l’organisation du village autour de la Grande rue actuelle où a été construit dans un style roman le clocher de l’église au XIIè siècle. Au XIVè siècle les fils de Charles IV séjournent au manoir de Plaisance. Le Roi Charles V fait construire le château de Beauté ou il meurt en 1380. Le blason de la ville retrace cette histoire avec les armes royales et la devise "Beauté-Plaisance". Nous revendiquons une histoire de 920/850 ans avec la vigne et le vin en héritage alors que Siegburg semble revendiquer le houblon et la bière… Des raisons supplémentaires d’écrire en commun les pages à venir de nos histoires.

Autant de raisons pour que nous parlions à l’avenir de notre jumelage de manière affective. Notre devise partagée devrait être demain : le cœur et la raison.