Déclaration de candidature de Jacques J.P. Martin

Retrouvez la déclaration de Jacques JP MARTIN

« Les grands projets d’aménagement de la ville sont identifiés, qu’il s’agisse du stadium à construire rue Jean Monnet, de la transformation du marché du centre-ville en halles avec des commerces alimentaires permanents et un centre culturel regroupant notre bibliothèque et le conservatoire de musique (le musée pourrait ainsi retrouver sa place à l’Hôtel des Coignard), de la création d’un pôle de gériatrie pour le grand âge associée à une évolution de notre politique d’aide et de maintien à domicile, ou encore de la poursuite du plan pluriannuel des travaux dans les écoles (dont la reconstruction de l’école Victor Hugo).

Il faut désormais, pour le mandat 2014-2020, les concevoir techniquement (dans le respect du développement durable), architecturalement et financièrement. Face à une crise multiforme, la conversion écologique et sociale doit porter l’engagement de la future équipe municipale.

Un projet de ville ne se résume pas aux équipements, il est nécessaire d’y associer une évolution de l’ensemble des services à la population (l’un d’entre eux étant le changement des rythmes scolaires à la rentrée 2014). Les maires sont entre le marteau et l’enclume alors qu’ils ont de moins en moins de visibilité à moyen terme sur leurs ressources. L’arbitrage est difficile, mais nécessaire, entre contraction des ressources et hausse des charges.

L’aspect financier sera déterminant dans nos choix car il est hors de question d’étrangler les contribuables qui subissent une overdose fiscale voulue par le gouvernement. Comme depuis 2007, au plan local, je prends l’engagement de tout mettre en œuvre pour protéger leur pouvoir d’achat. Pour cela, d’une part, pour chaque projet je rechercherai des financements complémentaires auprès de l’État, de la Région, du Département ou des Syndicats intercommunaux ou interdépartementaux, ainsi qu’auprès du secteur privé sous forme de délégation de service public ou de bail emphytéotique. D’autre part, nous poursuivrons notre recherche d’activités économiques et commerciales pour augmenter leur part, par rapport à celle des ménages, dans la répartition des recettes fiscales de la ville et de notre intercommunalité. Enfin, je souhaite associer encore plus les citoyens à la vie de leur cité en mettant en place une commission municipale du débat public (qui permettra de les interroger sur les grands projets de la ville) ainsi que des commissions extra municipales sur les dossiers stratégiques.

Nous devons écrire ensemble le scénario de notre histoire individuelle et collective à venir. Le citoyen doit prendre toute sa place dans l’élaboration du projet de ville. Un adjoint au maire sera spécialement chargé de la démocratie participative.

Avec les membres de mon équipe, nous travaillons à un pacte de mandature en cours d’élaboration. Nous souhaitons rendre possible un avenir équitable et solidaire, nous donner les moyens d’un développement durable en harmonie avec notre environnement.

PDF - 3.2 Mo